0

Recherche

Bonjour, veuillez écrire votre recherche

Écrit par Marjolaine et Nancie Ferron / Articles / 22 juillet 2018

Le travail de récolte à la Maison

Ça y est, la fin du mois de juillet est à nos portes. Pour nous, le mois de juillet qui se termine rime toujours avec un grand travail de récolte. Les hommes de la Maison doivent s’y mettre.

Comme tout le reste, on dépend totalement de la nature pour cet aspect de notre travail. Même si on le voulait très fort, nous ne pourrions nous permettre d’étirer la floraison trop longtemps. La lavande fleurit depuis la mi-juin chez nous. Un mois et des poussières plus tard, elle commence à être plus fatiguée. Pour obtenir une bonne récolte, nous devons absolument couper nos fleurs avant qu’elles ne soient fanées.

Un plant de lavande est comme un petit bosquet. On retrouve d’abord les racines sous terre, le petit plant fourni juste au dessus, des tiges puis de jolies fleurs violettes. Quand on procède à la coupe, on coupe juste au dessus du plant. On se retrouve donc avec une tonne de tiges et de fleurs, prêtes à être distillées. Autrement dit, quand on dit qu’on «récolte la lavande», il faut savoir qu’on élimine pas le plant en totalité. On laisse le petit bosquet odorant au sol afin qu’il s’endorme pour l’hiver et qu’il nous revienne l’été d’après.

Le temps idéal pour la récolte fait aussi partie des défis. Avec l’été qu’on connaît, il est encore plus grand! Le soleil & la grande chaleur nous ont rendu service pour vous accueillir en grand, mais nous ont rendu la tâche un peu plus difficile pour la culture. Après 11 ans de culture de lavande, on continue d’apprendre tous les jours. Cet été n’a pas fait exception. On ne s’attendait pas à ce que la canicule ait autant d’impact sur le processus de floraison. Elle est arrivée tôt, de manière tellement explosive. Grâce au travail acharné des hommes de la Maison depuis l’été dernier, ça a été notre plus belle floraison jusqu’à maintenant, mais reste qu’on évoluait (et on apprenait) en même temps qu’elle. On vous tenait au courant comme on le pouvait sur nos réseaux sociaux et c’est un peu le même principe en ce temps de récolte. Il y a quelques jours, on croyait débuter la récolte vers la mi-juillet puis les nuits se sont rafraîchies. La floraison a stagné et a continué de nous offrir le plus beau spectacle. On a remis notre travail de récolte à plus tard (ou à maintenant, disons).

Heureusement pour vous, le travail (déjà débuté à cette date) se fait sur plusieurs jours. C’est un travail ardu. Une partie se fait à la main, alors que l’autre se fait à la machinerie. L’important, c’est de ne pas fragiliser le plant, soit en coupant trop près du sol ou en le secouant trop ardemment. Les garçons doivent calculer, prévoir et faire preuve de minutie.

Le travail de récolte met peut-être fin à un spectacle incroyable pour les yeux, mais si vous saviez ce qu’il nous offre pour le nez. Quand on manipule la lavande, elle libère notre parfum favori pendant des jours! 

Bref, on connaît un été haut en couleur (et c’est le cas de le dire). Grâce à vous & à notre amour pour l’agriculture, c’est quand même le plus beau de notre histoire!

Psst! Sachez que vous aurez la chance de voir quelques rangs en fleurs jusqu’au début du mois d’août grâce au lavandin, cette variété qui connaît une floraison plus tardive. Et notre haute saison se poursuit jusqu’au 5 août. On peut donc se donner rendez-vous à notre bistro, autour d’un café glacé à la lavande ou dans les animations réalisées par nos guides chaque jour d’ici là!

Plan du site Conditions d'utilisation

Agence Web Saint-Eustache

Caméléon Média

Chargement
Panier Favoris

Il n'y a aucun produit dans le panier

Je n'ai pas fini de magasiner

Sous-total

Frais de livraison gratuit à l'achat de 75$ ou plus

0.00$

Il n'y a aucun produit dans vos favoris

Je n'ai pas fini de magasiner

Sous-total

0.00$